Vous êtes bien sur le Site officiel de la bataille de Vouillé….

Ce site est en cours de reconstruction. Merci de votre compréhension.

Vouillé, le triomphe et l’assise de la dynastie

….Pendant ce temps, le roi Clovis, rencontra le roi Alaric, roi des Goths, dans la plaine de Vouillé, à dix milles de la ville de Poitiers (….). Mais comme selon leur coutume les Goths avaient tourné le dos, ledit roi Clovis obtint la victoire avec l’aide de Dieu (….). (Hist. II.37.38 et 43)

Dés 498 ou 499, Clovis est descendu jusqu’à Bordeaux afin de combattre Alaric II Roi des Wisigoths, qui contrôle les régions entre Loire et Pyrénées. Les persécutions que subissent les chrétiens catholiques légitiment ces campagnes, de surcroît bien utiles pour l’expansion Mérovingienne. Cependant Théodoric  le Grand, s’alliant aux Wisigoths, leur a permis de maintenir Clovis au Nord de la Loire. Mais en 507 la situation est différente. Clovis a obtenu l’alliance du nouvel empereur d’Orient, Anastase. Le roi, avec l’aide des Francs Rhénans, va conduire cette nouvelle campagne comme une guerre sainte, après un pèlerinage au tombeau de Saint Martin. De fait il écrase Alaric II à la bataille de Vouillé. Les Wisigoths se retirent en Espagne, conservant la Septimanie, notre actuel Languedoc-Roussillon. Clovis après avoir conquis Toulouse, Angoulême et Bordeaux, célèbre à la manière antique son triomphe à Tours. Ainsi le royaume de Clovis devient-il le premier des royaumes barbares catholiques d’Occident. La réunion sous son autorité de l’ensemble des petits royaumes francs, par la politique ou le combat, occupera les quatre dernières années du règne du roi. Comme Alaric, Clovis jette également les bases d’un code juridique, la Loi salique ; enfin, quelques mois avant sa mort, il convoque son concile à Orléans l’épiscopat des Gaules, confirmant une étroite collaboration entre les évêques et le roi. Clovis meurt le 27 novembre 511, laissant quatre fils, Thierry, Clodomir, Childebert et Clotaire. Extraits (pages 30 et 31) du catalogue des Musées Départementaux de Seine-Maritime, publié pour la Célébration Nationale du 1400ième anniversaire de la mort de Grégoire de Tours (594 -1994) « Grégoire de Tours père de l’histoire de France ». Patrick PERIN.

La Gaule mérovingienne et l’Occident barbare à la mort de Clovis (511). D’après P. RICHE et Ph. LE MAITRE, Les invasions barbares, Paris, P.U.F., (coll. Que sais-je ?, 1989).

L’association Vouillé et son Histoire porte l’Itinéraire Culturel Européen Francs et Wisigoths

http://www.itinéraireculturelfrancsetwisigoths.fr
au sein de la Fédération Française des Itinéraires Culturels Européens (FFICE)
www.ffice.eu